BD

Café-des-chatsGIF

J’ai testé pour vous : le Café des Chats !

Café-des-chats clemmo

Bonjour à tous !
divider fleurs6
Vendredi dernier, ma copine Val’ (du blog « Et vous saviez que ?« ) et moi avons enfin eu l’occasion d’aller visiter un lieu insolite à Paris dont nous entendions parler depuis des mois : le Café des Chats. Nous sommes arrivées la veille de l’ouverture officielle, mais Margaux, la fondatrice, à eu la gentillesse de nous accueillir malgré les derniers travaux, et nous avons pu écrire cet article à deux, rien que pour vous !
divider fleurs4
Nous nous rendons donc dans le Marais, où Pattenrond, Marguerite, Oreo et 9 de leurs compères sont les heureux nouveaux propriétaires du numéro 16 de la rue Michel le Comte. Depuis quelques jours, ces 12 chats à l’œil vif et au poil brillant vivent au Café des chats, sous la houlette de Margaux Gandelon, à l’initiative du projet. Inspiré des « Neko Cafés » japonais (« neko » signifie « chat »), ce salon de thé permet de déguster boissons (café, thés bios, etc.) et pâtisseries (personnellement, nous vous conseillons le cheesecake framboise-chocolat blanc) tout en admirant et caressant les petits pensionnaires à quatre pattes de ce lieu. Mieux encore, il a été scientifiquement prouvé que le ronronnement a des propriétés relaxantes (on appelle cela la « ronron thérapie »). Le Café des chats est donc une sorte de café-spa, relaxant à la fois pour le palais et l’esprit. Que demander de plus ?
divider fleurs3
Certaines règles à respecter toutefois. « Les clients ont l’obligation de se laver les mains avant de toucher les chats, explique Margaux. Il est également interdit de les porter, de les réveiller, de les nourrir et de les laisser monter sur les tables. » Faciles à respecter, et même plutôt évidentes, ces règles ne nuisent en rien aux bons moments passés au Café des chats. Nous avons d’ailleurs pu constater que les animaux nous permettaient de créer des liens avec les autres clients du café, en discutant des chats, et en les regardant jouer, chose tout à fait inhabituelle, mais très agréable.
divider fleurs5
Les chats viennent de 3 associations différentes. « Nous les avons choisis surtout en fonction de leur sociabilité, nous confie Margaux. Il fallait qu’il s’habituent facilement à l’endroit et qu’ils n’aient pas peur des clients. Dans le café, il y a aussi un endroit qui leur est réservé, dans lequel ils peuvent se réfugier s’ils veulent être tranquilles. Et si nous constatons qu’un chat s’adapte mal, ou qu’il est agressif avec les autres, nous lui trouverons une famille d’accueil, dans laquelle il sera plus heureux ! ». Une vraie vie de chat en somme !
divider fleurs2
Bref, si vous aimez les chats, nous vous conseillons d’aller vous relaxer dans ce café très cosy. N’oubliez pas de réserver à l’avance auprès de Margaux car les places sont très prisées !
divider fleurs6
xoxo Val’ & Clemmo
Photos © V. Petit
………………………………………………………………………………..
 Le Café des Chats, 16 rue Michel le Comte, 75003, Paris
Tél : 09 73 53 35 81
Mail : margaux@lecafedeschats.fr
divider fleurs3

Café des chats Clemmo

La randonnée, c'est le pied HERO

La Randonnée, c’est le pied !

Bonjour à tous !

Voici la dernière BD inspirée de mon road trip dans l’Ouest Américain, et je tiens à préciser que tout fait est strictement véridique ! Il est vrai que je ne suis pas une randonneuse confirmée, mais en trois semaines, on en a fait des miles ! On était organisées comme des pros : lever à 4h du matin pour profiter du lever du soleil et éviter les grosses chaleurs à partir de 10h, montées et descentes intensives (un canyon, c’est une grosse falaise après tout !), paysages magnifiques, noms qui font peur (« Devil’s Garden »), petites et grosses frayeurs… Comme cette fois ou nous avons marché pendant 6h dans la rivière qui coule au fond du Canyon de Zion… Et nous sommes revenues en courant de peur : on entendait des bruits de tonnerre, et on avait peur que les rochers nous tombent dessus ! Il faut savoir que tous ces rochers peuvent décider de tomber d’un moment à un autre, et il n’y a aucun moyen de prévoir le moment de la chute. Seuls indices : un grondement de tonnerre et les failles dans la falaise, or il y en a partout !  Après une grosse frayeur, (c’était vraiment le tonnerre, un orage approchait !) on s’est quand même dépêchées de rentrer à cause du risque de « flash floods », autrement dit, la rivière monte d’un coup à cause de la pluie et emporte tout sur son passage ! Nous sommes rentrées entières, en maudissant l’inconscience des touristes qui commençaient la balade en sens inverse ! Des histoires comme ça, j’en ai des tas, du coup je vous ai fait un petit condensé en BD :D

Et vous, vous avez des anecdotes à me raconter sur vos randonnées ? :D Profitez bien du soleil français ! #Cestlétéyouplaboum!

xoxo Clemmo

La randonnée, c'est le piedQuelques photos :

(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :