BD

Newly-weds-Clemmo-banner

Back to Seattle ! (ou comment se marier en 1 semaine)

Newly-weds-Clemmo-gif

Hey hey !

Je vous avais promis de vous annoncer un grand changement il y a quelques temps sur ce blog, l’heure est arrivée ! Pour ceux qui suivent mes aventures depuis un certain temps, vous savez que j’ai passé un an à Seattle à la fin de mes études, et que je rêvais d’y retourner : c’est chose faite !

Cela aura pris deux ans en tout, deux ans à essayer de nous y retrouver dans les méandres des lois d’immigration américaines, deux ans à essayer de ne pas se décourager, deux ans pour trouver le bon visa (J-1 / H1B / K1 ?) . Finalement, grâce au soutien de mes amies et de nos parents, nous y sommes arrivés ! Après 1 an de procédure, tout s’est finalement accéléré. En trois petites semaines, j’ai dit au revoir à mes amis et à mes collègues, j’ai passé un entretien à l’ambassade armée de ma paperasse administrative, j’ai acheté un billet d’avion pour mon chat et moi, j’ai rendu mon petit appart parisien, et hop ! J’ai pu retrouver John, nous nous sommes mariés en petit comité, et la vie continue comme avant à quelques différences près : je peux enfin poser mes valises quelque part pour une durée illimitée, chercher un travail que je compte bien garder, et surtout, me réveiller chaque matin dans les bras de mon ricain’! Et en attendant de recevoir ma Green Card, j’aurai plein de temps pour bloguer par ici, alors restez connectés ;)

Let’s start a new life !

PS : pour la version anglaise du blog, cliquez ici ;)

xoxo Clemmo

Newly-weds-JulieVossPhotography Photos : Julie Voss, Seattle headshot Photographer – Allez jeter un coup d’oeil à son blog pour voir de superbes paysages de Seattle ! www.julievoss.netLandscape-KerryPark-Seattle-JulieVossPhotography

Clemmo_Sirene#8

J’ai rencontré une sirène !

Bonjour à tous!

Il y a quelques jours, Val’, ma copine journaliste et moi avons eu la chance de faire la rencontre de Claire, qui a un job incroyable : elle est sirène ! Nous avons adoré faire cette interview, dans laquelle Claire nous a dévoilé tous les secrets de sa passion.
(le texte c’est Val’, les dessins, c’est moi !)

Clemmo_Sirene_Hero#1 Comment devient-on sirène ?
A l’origine, Claire est danseuse. En cherchant de nouvelles idées de prestations sur Internet, elle a découvert l’existence de sirènes professionnelles. Le sujet l’a passionné et elle s’est lancé dans la fabrication de sa première queue de poisson.Clemmo_Sirene#1

#2 La beauté d’une sirène, c’est du travail !
Claire fabrique elle-même ses queues de poisson. Elle en a 4, 2 en silicone (plus lourdes mais aussi plus réalistes), et 2 en latex (plus légères mais moins résistantes). Il lui faut entre 2 et 3 mois pour fabriquer une queue de sirène. Elle crée également le reste de ses costumes : couronnes, hauts…Clemmo_Sirene#2

#3 Etre sirène, parfois, c’est cool.
A Marseille, Claire a pu nager dans un aquarium avec des requins pointes noires. Un de ses meilleurs souvenirs de sirène !Clemmo_Sirene#3

#4 Etre sirène, parfois, ça craint.
Claire a tourné dans une publicité où elle devait poser en costume sur un étalage à poissons !Clemmo_Mermaid_4

#5 Une sirène a toujours besoin d’un assistant.
Pour enfiler sa queue de poisson, Claire a besoin d’aide : elle ne peut pas fermer seule la fermeture éclair qui se trouve à l’arrière de sa queue. Il lui faut aussi de l’aide pour rejoindre l’eau parce que sa queue pèse 13 kilos !Clemmo_Sirene#5

#6 Sirène, mais pas bête.
Claire n’est pas sirène à plein temps. Elle est étudiante et prépare un doctorat sur la mythologie dans les films d’animation Disney. Elle n’envisage pas vraiment une carrière de sirène sur le long terme, mais plutôt de devenir professeur.Clemmo_Sirene#6

#7 Etre sirène, c’est du boulot.
Entre 2 séances photos, Claire prend des cours d’apnée, 3h par semaine. Elle possède aussi son brevet de plongée professionnel.Clemmo_Sirene#7

#8 Une des premières sirènes made in France.
Le « mermaiding » existe déjà en Australie et aux Etats-Unis. Là-bas, des sirènes vivent de leur passion et sont très connues. Aux Etats-Unis, il existe même 2 magasins de queues de sirène.Clemmo_Sirene#8

#9 Une sirène est une artiste.
Représentations dans des salons, dans des clubs ou des aquariums, Claire est une véritable artiste. Récemment, elle a dansé dans une coupe de champagne géante dans une boite de nuit !

Clemmo_Mermaid_9#10 Sirène : un métier à risque.
Le métier de sirène n’est pas rempli de paillettes et de coquillages ! Sous l’eau, Claire garde toujours les yeux ouverts : dans une piscine, le chlore lui irrite énormément les yeux. A cause du poids de sa queue, elle ne peut pas nager plus d’une heure d’affilée : avec 13 kilos sur les jambes, ça se comprend !

Clemmo_Sirene#10Merci à Claire de nous avoir parlé de sa passion ! On lui souhaite une belle continuation, et on espère la revoir cet été, car elle nous réserve de belles surprises ! En attendant, si vous souhaitez en savoir plus sur Claire, nous vous encourageons à jeter un coup d’œil à son site web et à sa page Facebook.

Clemmo_Mermaid_end

Et voici Claire, la vraie !Claire_La_Sirene

Cheers !

Clemmo & Val’

TurkeyGIF

La recette de la Pumpkin Pie ★ Happy Thanksgiving ★

Pumkin pie clemmo

Bonjour à tous !

Jeudi, c’est Thanksgiving, ma fête américaine préférée, tout simplement parce que c’est une fête conviviale ou l’on reçoit la famille et les amis autour d’un festin géant, après avoir cuisiné pendant au moins 24h. Après ça, on est dans le food coma pendant 24h, mais ça vaut le coup ! Le plat phare de cette fête : la « pumpkin pie », ou tarte à la citrouille. Voici ma recette, qui se mange en dessert, et que j’ai revisitée avec de la noix de coco, du rhum vieux et du potimarron, que je trouve plus goutû que la citrouille.

La recette est plus bas, après ce magnifique auto-portrait de moi en dinde, autre plat traditionnel de Thanksgiving.

A bientôt :)))

ClemmoTurkeyGIF

La tarte de Thanksgiving potimaron – coco – rhum vieux

Ma recette de blonde :

(suite…)

Poupées russes Clemmo

Les Poupées Russes DIY

poupées russes clemmo

Les poupées russes, les poupées russes…

Tout à commencé quand j’ai vu la déferlante de foulards russes « Comtesse Sofia » sur les blogs modes. Oui ils sont magnifiques, oui j’en voudrais un, mais ils sont en dehors de mon budget ! Alors pour rester dans le thème « Russie », j’ai eu envie de fabriquer des pendentifs poupées russes. Je ne m’en doutais pas, mais cela m’a un peu fait retomber en enfance, lorsque je fabriquais mes poupées en les dessinant sur du papier (rien à cirer des barbies !). Après c’était la galère, à force de jouer avec, elles se déchiraient et je devais les réparer avec du scotch. Si seulement j’avais connu la résine à cette époque, j’aurais pu me créer des poupées super résistantes comme ces pendentifs. En tout cas, je me suis prise au jeu, et j’ai même eu envie de leur donner des noms !

Capture d’écran 2013-10-06 à 21.31.06poupées russes clemmo

poupées russes clemmo

poupées russes clemmopoupées russes clemmopoupées russes clemmopoupées russes clemmoMerci à Val’ pour ce shoot coloré rue Crémieux, près de Gare de Lyon ! 

poupées russes clemmoCes petites poupées sont en fait dessinées et coloriées sur du papier, puis recouvertes de résine pour leur donner une apparence plus rigide et brillante. Une fois sèches, je les ai collées sur un support en mousse puis montées en collier avec un fil coloré et un petit pompom en cuir trouvé chez Loisirs et Création. J’en ai trouvé des similaires sur A Little Mercerie.

poupées russes clemmoVous pouvez télécharger les templates en noir et blanc ou en couleur ici. Easy !

Le tuto en dessins :

Tuto Poupées Russes Clemmo2

Café-des-chatsGIF

J’ai testé pour vous : le Café des Chats !

Café-des-chats clemmo

Bonjour à tous !
divider fleurs6
Vendredi dernier, ma copine Val’ (du blog « Et vous saviez que ?« ) et moi avons enfin eu l’occasion d’aller visiter un lieu insolite à Paris dont nous entendions parler depuis des mois : le Café des Chats. Nous sommes arrivées la veille de l’ouverture officielle, mais Margaux, la fondatrice, à eu la gentillesse de nous accueillir malgré les derniers travaux, et nous avons pu écrire cet article à deux, rien que pour vous !
divider fleurs4
Nous nous rendons donc dans le Marais, où Pattenrond, Marguerite, Oreo et 9 de leurs compères sont les heureux nouveaux propriétaires du numéro 16 de la rue Michel le Comte. Depuis quelques jours, ces 12 chats à l’œil vif et au poil brillant vivent au Café des chats, sous la houlette de Margaux Gandelon, à l’initiative du projet. Inspiré des « Neko Cafés » japonais (« neko » signifie « chat »), ce salon de thé permet de déguster boissons (café, thés bios, etc.) et pâtisseries (personnellement, nous vous conseillons le cheesecake framboise-chocolat blanc) tout en admirant et caressant les petits pensionnaires à quatre pattes de ce lieu. Mieux encore, il a été scientifiquement prouvé que le ronronnement a des propriétés relaxantes (on appelle cela la « ronron thérapie »). Le Café des chats est donc une sorte de café-spa, relaxant à la fois pour le palais et l’esprit. Que demander de plus ?
divider fleurs3
Certaines règles à respecter toutefois. « Les clients ont l’obligation de se laver les mains avant de toucher les chats, explique Margaux. Il est également interdit de les porter, de les réveiller, de les nourrir et de les laisser monter sur les tables. » Faciles à respecter, et même plutôt évidentes, ces règles ne nuisent en rien aux bons moments passés au Café des chats. Nous avons d’ailleurs pu constater que les animaux nous permettaient de créer des liens avec les autres clients du café, en discutant des chats, et en les regardant jouer, chose tout à fait inhabituelle, mais très agréable.
divider fleurs5
Les chats viennent de 3 associations différentes. « Nous les avons choisis surtout en fonction de leur sociabilité, nous confie Margaux. Il fallait qu’il s’habituent facilement à l’endroit et qu’ils n’aient pas peur des clients. Dans le café, il y a aussi un endroit qui leur est réservé, dans lequel ils peuvent se réfugier s’ils veulent être tranquilles. Et si nous constatons qu’un chat s’adapte mal, ou qu’il est agressif avec les autres, nous lui trouverons une famille d’accueil, dans laquelle il sera plus heureux ! ». Une vraie vie de chat en somme !
divider fleurs2
Bref, si vous aimez les chats, nous vous conseillons d’aller vous relaxer dans ce café très cosy. N’oubliez pas de réserver à l’avance auprès de Margaux car les places sont très prisées !
divider fleurs6
xoxo Val’ & Clemmo
Photos © V. Petit
………………………………………………………………………………..
 Le Café des Chats, 16 rue Michel le Comte, 75003, Paris
Tél : 09 73 53 35 81
Mail : margaux@lecafedeschats.fr
divider fleurs3

Café des chats Clemmo

%d blogueurs aiment cette page :